Serena, accompagnée par Alixio Activ dans son bilan de trajectoire et son retour à l’emploi

Serena, accompagnée par Alixio Activ dans son bilan de trajectoire et son retour à l’emploi

Cadre de la fonction publique d’Etat, Serena a souhaité réaliser un bilan de trajectoire pour quitter la région parisienne et donner un nouveau souffle à sa carrière. Pour mener à bien ce nouveau projet, elle a choisi d’être accompagnée par les coachs Alixio Activ. Quelques mois après son repositionnement professionnel, elle revient sur son expérience avec notre cabinet.

Un bilan de trajectoire bénéfique pour faire de sa transition une réussite

Après avoir travaillé presque 15 ans au sein de la même institution politique, Serena souhaitait être guidée par des professionnels dans sa transition de carrière, pour que celle-ci soit une réussite. Dès les premiers échanges, nos experts lui ont proposé de réaliser un bilan de trajectoire, pour donner la bonne orientation à sa carrière. « Ayant effectué toute ma carrière dans la même structure, je ne savais pas dans quelle direction aller pour mener à bien cette transition. Le bilan de carrière m’a aidée à y voir plus clair et à concrétiser mon projet » explique notre ancienne coachée.

Une collaboration concrète et aboutie…

Une fois le bilan réalisé, c’est Claire Sillam, executive coach chez Alixio Activ, qui l’a accompagnée dans toutes les étapes nécessaires pour trouver un emploi et activer son réseau. « L’accompagnement proposé par ma coach fut concret et très bénéfique. Elle m’a guidée dans toutes les étapes importantes, de l’identification de mes compétences et de leur portabilité, en passant par la recherche des métiers auxquels je pouvais prétendre, la réalisation de mon CV et de mon profil LinkedIn, jusqu’à l’activation et le développement de mon réseau. Le challenge était ambitieux, car j’avais réalisé toute ma carrière dans la même institution politique. En tant que fonctionnaire, j’avais été recrutée sur concours, et n’avais jamais passé un entretien de recrutement. Je ne savais pas comment appréhender seule le monde du travail. Claire m’a fourni les brassards qui m’ont permis de me jeter dans le grand bain ! Et c’est grâce à notre collaboration minutieuse, opérationnelle et aboutie que j’ai pu retrouver un emploi » indique Serena.

…pour décrocher un emploi passionnant, à la hauteur de ses attentes

C’est finalement par l’intermédiaire d’une personne de son réseau que Serena est entrée en contact avec le Président d’une grande université française. Elle a d’abord occupé le poste de cheffe du service coopération internationale durant quelques mois, puis a été recrutée sur le poste de Directrice de Cabinet de la Présidence. A la frontière entre la politique et les services administratifs, en liaison étroite avec le Président, les vice-présidents et les directions générales des services, son rôle principal est d’actionner les bonnes personnes au bon moment, pour traiter les sujets sensibles rencontrés par l’équipe politique, au service de la gouvernance. Véritable cheffe d’orchestre, elle anime également les équipes au sein des instances et est en charge des relations institutionnelles et extérieures du Cabinet, au niveau national et international. « Ce nouveau métier est passionnant. Au quotidien, je travaille sur une très grande diversité de sujets, j’ai un rôle de vigilance, d’alerte et de coordination qui me plait beaucoup » ajoute notre coachée.

Se donner les moyens pour atteindre son objectif

Pour mener à bien sa transition de carrière, Serena a énormément travaillé. Elle a accepté d’aller au-delà de ses idées préconçues et de se mettre en danger. « Pour réussir ce type de projets, il faut se sentir prêt et oser se lancer. C’était mon cas ! J’avais très envie de prendre un nouveau départ. J’ai donc été attentive aux conseils de ma coach et accepté de consacrer beaucoup de temps à ce projet. Une transition professionnelle nécessite en effet beaucoup de travail personnel. Mais si l’on est vraiment partant, cela s’avère être une belle aventure. Le coach a un rôle de miroir, qui nous aide à identifier des qualités personnelles que l’on ne soupçonnait pas forcément. Il faut également accepter de se laisser bousculer et surprendre par le bilan de trajectoire, et aller sur des terrains professionnels que l’on n’avait pas imaginés. Selon moi, une grande partie de la réussite d’un projet vient de notre capacité à dépasser ses réticences et abandonner ces a priori sur certains métiers ou filières. C’est seulement en ayant une démarche ouverte, sans frein ni croyance limitante, que l’on parvient à être pleinement épanoui dans cette démarche » explique Serena.

Un accompagnement bienveillant et bénéfique sur le long terme

« Je suis reconnaissante de l’apport fourni par le cabinet Alixio Activ. Au-delà d’un accompagnement pour faciliter la recherche d’emploi, les méthodes et outils transmis par le Cabinet sont utiles tout au long d’une carrière. Ils permettent de trouver sa place, de réussir à se positionner, sans perte ou excès de confiance.

Quand j’ai débuté ma collaboration avec Alixio Activ, je ne savais pas trop où j’allais. Mais, grâce à l’expertise et à la bienveillance de ma coach, j’ai gagné en confiance. Claire a cru en moi et cela m’a aidée dans la concrétisation de mon projet. Et aujourd’hui encore, je ressens les bénéfices de cet accompagnement bienveillant.

Tous les cadres dirigeants qui faisaient partie de ma promo au sein du Cabinet ont retrouvé un emploi épanouissant dans les mois qui ont suivi le démarrage de leur accompagnement. La démarche proposée par Alixio Activ est efficiente et apporte des résultats concrets. »

Thierry Escudier, de directeur du développement clinique à consultant indépendant

Thierry Escudier, de directeur du développement clinique à consultant indépendant

Après 30 années dans la recherche et le développement dans l’industrie pharmaceutique, dont 5 en tant que directeur du développement clinique dans un laboratoire, Thierry Escudier a choisi Alixio Activ pour l’accompagner dans son outplacement. Aujourd’hui consultant indépendant sur le développement clinique de nouveaux médicaments, il revient sur sa transition de carrière et son expérience avec notre cabinet.

Thierry, pourquoi avez-vous choisi de faire du conseil stratégique ?

Après avoir travaillé 25 ans dans la même entreprise, il était complexe pour moi de me projeter dans un autre univers. Et à 57 ans, je me demandais quel type de poste je pourrais viser. Au vu de mon profil de leader de la recherche clinique, je ne savais pas si j’allais trouver un poste en adéquation avec mes compétences, mon niveau d’expérience et mes exigences salariales.

L’accompagnement fourni par Alixio Activ m’a permis de faire le point sur ma carrière, de mettre en exergue mes points forts et de définir le socle sur lequel je pouvais m’appuyer pour faire évoluer mon projet professionnel.

Grâce à la méthode de coaching du cabinet, j’ai pu prendre de la hauteur, gagner en confiance et apprendre à transformer mes échecs en opportunités. C’est notamment ce travail sur moi-même qui m’a fait prendre conscience que j’étais prêt à me mettre à mon compte. Après 30 ans dans le développement clinique au sein d’entreprises du secteur pharmaceutique, j’ai voulu passer de l’autre côté de la barrière pour faire du conseil stratégique. L’objectif : mettre mes compétences au service de différentes sociétés du secteur, afin de les accompagner dans leur stratégie de développement, de transformation et de mise en œuvre d’innovations numériques. Tout cela dans l’optique de fournir de meilleurs services et produits aux patients.

A quoi ressemble votre nouveau quotidien professionnel ?

J’alterne entre du consulting pour des entreprises commerciales et du consulting pour une organisation à but non lucratif. J’accompagne les premières sur le déploiement de technologies digitales pour la recherche clinique. Quant à la seconde, ma mission est transverse et consiste à connecter les membres de l’organisation pour leur permettre de travailler ensemble pour renforcer l’implication des patients en R&D.

J’ai la chance d’avoir un quotidien enrichissant et de travailler sur des missions très variées pour plusieurs entreprises. Cela me permet de jongler entre différents environnements et projets, et de ne jamais m’ennuyer. C’est un challenge très excitant !

A quelles difficultés avez-vous dû faire face durant votre transition de carrière et comment les avez-vous surmontées ?

A 57 ans, j’avais du mal à me projeter dans un autre univers. De plus, mon outplacement a eu lieu en plein Covid, qui nous empêchait d’avoir de la visibilité sur le long terme et ne facilitait pas les échanges avec les recruteurs et le réseau. Dans le cadre d’une recherche d’emploi, le contact physique me semble bien plus efficace que le contact visio.

Mais l’accompagnement méthodique d’Alixio Activ et le soutien précieux de son équipe m’ont permis de surmonter mes craintes, de prendre de la hauteur pour finalement oser me lancer.

Quel a été l’apport d’Alixio Activ dans votre outplacement ?

J’ai particulièrement apprécié la complémentarité de l’accompagnement individuel avec ma coach et des ateliers en petit groupe, qui permettent de se motiver, de se soutenir, et d’avoir le ressenti d’autres personnes qui sont dans la même situation que soi. Cela permet d’avancer sans se sentir juger, dans une ambiance saine et bienveillante. Je continue d’ailleurs de voir quelques personnes de ma promotion. On avait envie de s’en sortir ensemble et on s’est soutenu tout au long de cette démarche.  Ce chemin partagé ne s’oublie pas, il permet de créer des liens forts.

Le Club Alumni fait également partie des forces du cabinet. Par ce biais, j’ai pu développer mon réseau et échanger avec des personnes qui sont devenues indépendantes avant moi. Cela m’a donné confiance et m’a permis de connaître les bonnes pratiques pour bien me lancer. Les contacts avec les anciennes promotions sont très enrichissants.

Enfin, j’ai eu beaucoup de chance d’être accompagné par Claire Sillam. Ma coach a toujours été très bienveillante, jamais directive. De par son écoute et ses conseils, elle m’a aidé à reprendre confiance dans cette période délicate. Sa sensibilité RH, acquise durant son parcours, lui permet d’être particulièrement consciente des tendances du marché de l’emploi et de ce qui fonctionne. Par exemple, mon expertise digitale ne ressortait pas comme un point fort dans mes compétences. De manière douce, elle a insisté pour que je m’approprie ce terme et que je l’envisage comme une vraie valeur ajoutée. Et elle avait vu juste ! Cela s’est avéré essentiel dans mon approche commerciale et m’a notamment permis de décrocher des contrats avec mes clients actuels.

Quels conseils donneriez-vous à une personne dans une démarche d’outplacement ?

Si votre employeur vous propose de réaliser un outplacement, je vous conseille d’accepter sans hésitation. Il s’agit d’un moment privilégié dans sa carrière, qui permet de prendre du recul, en toute confiance et transparence. C’est un RDV avec soi-même, sans jugement, pour faire le point sur des sujets parfois délicats : ses envies, ses échecs, ses aspirations… Cette démarche aide à aller de l’avant et à donner une nouvelle dimension à son projet professionnel.

Un petit mot pour conclure ?

J’ai été ravi de pouvoir effectuer mon outplacement avec le cabinet Alixio Activ. Je le recommande d’ailleurs déjà à des membres de mon réseau qui sont en transition de carrière. Au départ, j’avais des doutes sur la pertinence d’un outplacement pour les personnes dans mon cas, car je pensais que cela convenait uniquement à celles qui souhaitent changer d’horizon professionnel. Mais j’avais tort. Cet accompagnement s’est avéré essentiel dans ma transition de carrière. Les conseils donnés par ma coach furent très précieux, et m’accompagnent encore aujourd’hui. Tout simplement, un grand merci Claire !

Témoignage de Stéphane P., accompagné par Alixio Activ dans sa transition de carrière

Témoignage de Stéphane P., accompagné par Alixio Activ dans sa transition de carrière

Ancien Directeur Général Europe du Sud et Développement Commercial Europe pour une marque de valises de luxe, Stéphane a été accompagné par Alixio Activ dans son outplacement et occupe depuis le début d’année le poste de Directeur du Développement et Commerce International dans un groupe de la haute gastronomie à Paris. Il revient cette semaine sur son expérience avec notre cabinet, et sur l’importance de la démarche réseau pour réussir sa transition de carrière.

Stéphane, après avoir quitté votre ancien poste, vers quel projet professionnel souhaitiez-vous vous orienter ?

Après avoir travaillé pendant 20 ans dans un grand groupe, je souhaitais trouver un projet plus entrepreneurial, et changer de périmètre et de taille d’entreprise. J’ai orienté mes recherches vers les PME et ETI, pour rejoindre une entreprise à taille humaine et étudié également la reprise d’entreprise.

A quels enjeux majeurs avez-vous dû faire face dans votre transition de carrière ?

Le principal enjeu de ma transition fut de recréer un réseau. En souhaitant m’ouvrir à d’autres secteurs que je ne connaissais pas, il m’a fallu tisser des liens avec de nouvelles personnes, afin d’élargir mon cercle professionnel.

Avec la crise sanitaire actuelle, cela n’a pas été évident. Les possibilités de rencontres physiques étaient très réduites, et il n’est pas aisé de se créer un réseau par téléphone ou en visio. Mais je n’avais pas le choix. A force de patience et de persévérance, j’ai réussi à programmer des échanges en distanciel avec d’autres professionnels, qui ont accepté de m’accorder du temps malgré leurs agendas bien chargés. Et, malgré les contraintes de distance, j’ai ainsi pu développer mon réseau et m’ouvrir les portes de secteurs que je ne connaissais pas.

Quel a été l’apport d’Alixio Activ dans votre transition professionnelle ?

La première force du cabinet Alixio Activ, c’est son équipe. Les coachs ont de l’expérience, savent écouter, et poser les bonnes questions pour nous aider à construire notre projet. Tout l’accompagnement se fait dans la bienveillance et sans complaisance. Leur présence et leur soutien ont été essentiels pour avancer et atteindre les objectifs fixés.

De plus, chaque coach dispose d’un très grand réseau. C’est une vraie chance, qui m’a permis de développer le mien et de pouvoir entrer en contact avec d’autres professionnels de secteurs variés.

Par ailleurs, la méthode et les outils transmis par le cabinet ont été très utiles pour mener à bien ma transition de carrière. Le cadre et le rythme donnés étaient structurants. La méthodologie employée m’a aidé à prendre de la hauteur pour travailler sur ma personnalité et faire évoluer mon projet de carrière. Également, avoir pu participer à des ateliers avec d’autres cadres dirigeants accompagnés par Alixio Activ a permis d’élargir mon réseau et d’échanger sur nos expériences. Cela fut très enrichissant.

Quels outils fournis par Alixio Activ comptez-vous réutiliser dans le futur ?

Tous ! Mais avant tout et surtout la démarche réseau. C’est un point que je continue à développer. Je viens de démarrer dans un nouveau secteur d’activité, il me faut donc construire et élargir mon cercle professionnel.

J’utiliserai aussi la méthode enseignée sur les réalisations probantes. C’est très utile pour faire le bilan, être synthétique et mesurer son apport dans l’entreprise, sur son poste et se développer au sein d’une structure.

De manière générale, l’accompagnement fourni par Alixio Activ m’a permis d’acquérir de nouveaux réflexes et de nouvelles méthodes qui me seront utiles tout au long de ma carrière.

Quels conseils donneriez-vous à une personne en transition de carrière ?

Tout d’abord, il est essentiel de faire grandir son réseau. Il faut oser aller vers les autres, ne pas hésiter à prendre contact avec d’autres professionnels pour élargir son horizon. Il faut s’ouvrir à des secteurs d’activité très différents. Sortir des secteurs vers lesquels on s’oriente naturellement permet de prendre de la hauteur et d’ouvrir des portes.

En parallèle, l’ouverture à d’autres expériences, comme le bénévolat, est également très bénéfique d’un point de vue personnel comme professionnel.

Enfin, il faut être constant dans sa recherche et rythmer son organisation. Se fixer une cadence et tenir un planning est essentiel pour ne pas se décourager, faire évoluer son projet, et atteindre ses objectifs.

Edouard, coaché Alixio Activ : ses best practices pour sa démarche réseau

Edouard, coaché Alixio Activ : ses best practices pour sa démarche réseau

Ancien Directeur du développement commercial d’une filiale d’un groupe d’assurance-crédit, Edouard est actuellement accompagné par Alixio Activ dans son outplacement. Il revient aujourd’hui sur sa démarche réseau et nous livre ses best practices pour activer ses contacts, afin de trouver un emploi de Directeur Business Developpement dans les services financiers.

Edouard, qu’est-ce qui fonctionne bien dans votre démarche réseau ?

Les prises de contact sont assez faciles, la plupart des personnes répondent présentes, et sont bienveillantes et réceptives aux messages que je leur porte. Et je suis surpris de voir que parfois, le réseau de niveau 2 répond mieux que le niveau 1. C’est un mystère !

Dans ma démarche, je me suis aperçu qu’il ne fallait pas craindre d’aborder les membres de son réseau. Les personnes adorent qu’on leur demande conseil, elles se sentent ainsi utiles et valorisées.

Qu’est-ce qui a moins bien fonctionné et que vous ne faites plus ?

Au départ, j’étais trop direct dans mon approche et cela était perçu comme de l’opportunisme. J’ai dû rectifier rapidement ma façon d’aborder les membres de mon réseau. Il ne faut pas annoncer de but en blanc que l’on est en recherche d’emploi, car cela peut effrayer certaines personnes qui ne sauront pas comment vous aider, et donc qui ne répondront pas. Il faut plutôt indiquer que l’on souhaite avoir des informations sur le marché, avoir des nouvelles du secteur, recueillir des conseils, pour nourrir et développer son projet professionnel… Il s’agit avant tout et surtout d’être subtil !

Les personnes que j’ai contactées de cette manière m’ont souvent dit apprécier ma démarche et qu’il était pertinent de venir s’informer du marché ou d’un secteur (même si on le connait déjà). De cette façon, on passe réellement pour un professionnel du métier.

Qu’avez-vous appris au fil du temps pour perfectionner votre démarche réseau ?

J’ai appris à être patient ! Il ne faut pas s’attendre à des réponses trop rapidement. Les personnes que l’on contacte sont très souvent dans le « rush », et nous ne sommes pas leur priorité. Il faut donc prendre son mal en patience et ne pas hésiter à relancer si besoin.

J’ai également découvert que le réseau était un très bon outil pour mieux appréhender les entretiens d’embauche. Passer un entretien après une démarche réseau est plus facile qu’après avoir répondu à une annonce sur LinkedIn. On connaît ainsi mieux le contexte, l’entreprise et parfois, on a même déjà gagné un peu la confiance du recruteur, ce qui est un bon point.

Je me suis aussi amélioré sur la préparation de mes entretiens. Plus on le prépare correctement, plus on apprend de choses sur le poste et l’entreprise, et plus on sera crédible et pertinent durant les échanges avec le recruteur.

Et surtout, j’ai découvert qu’il est essentiel de cultiver les relations « win-win ». Il faut savoir renvoyer l’ascenseur aux personnes qui nous ont aidés ou tendus la main.

Quelle principale difficulté avez-vous rencontré dans votre recherche d’emploi et comment l’avez-vous surmontée ?

Au départ, je n’étais pas clair sur mon projet. J’avais du mal à expliquer là où je souhaitais aller précisément. Et on m’a souvent demandé de clarifier. J’ai donc pris le temps de réfléchir à mon projet pour avoir une idée précise de l’orientation que je souhaite donner à mon avenir professionnel, et j’ai ensuite travaillé mon argumentaire et pour être en capacité de décrire correctement et précisément mon plan de carrière. Sans ça, mon réseau n’aurait pas pu m’aider.

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui n’a pas envie de réseauter ?

Tout d’abord, on prend plaisir dans une démarche réseau. Cela nous « re-booste » d’être en contact avec des professionnels. Personnellement, cela me remonte le moral de discuter avec des gens intéressants et bienveillants. On conserve une lueur d’espoir en permanence, ce qui est très important dans cette période.

Ensuite, à chaque échange, on apprend quelque chose de pertinent pour avancer dans son projet (un contact, un chasseur, une entreprise qui recrute, un secteur ou un job à éviter…). Il faut savoir que la plupart des jobs sont cachés et jamais publiés. La seule manière d’y accéder est donc de s’informer via son réseau.

Enfin, en restant connecté, on s’enrichit énormément en prenant de l’information sur le marché, les organisations, les concurrents, les fusions, le jargon, etc. Et cela nous rend beaucoup plus crédibles lors des entretiens.

Pour conclure, pourriez-vous nous en dire un peu plus sur votre accompagnement par le cabinet Alixio Activ ?

J’ai découvert Alixio Activ via mon réseau. J’ai ensuite comparé ce cabinet avec d’autres prestataires, et au final, mon choix s’est fait en fonction du feeling que j’ai eu lors des entretiens avec les équipes. Sans hésiter, j’ai décidé de travailler avec Alixio Activ, et je ne regrette toujours pas aujourd’hui.

L’apport des coachs est essentiel. Ils nous aident à structurer notre démarche réseau, et nous donnent beaucoup d’outils pertinents pour réussir ce projet. La méthode de coaching d’Alixio Activ est bien huilée. Les coachs sont des personnes très professionnelles et à l’écoute. Cet outplacement, au-delà de m’aider dans ma transition professionnelle, m’aura également permis de faire de très belles rencontres.

Témoignage de Christophe R., accompagné par Alixio Activ dans sa transition de carrière

Témoignage de Christophe R., accompagné par Alixio Activ dans sa transition de carrière

Après avoir travaillé plusieurs années en tant que Directeur du Service Client dans le secteur pharmaceutique, Christophe a été accompagné par les coachs Alixio Activ dans sa transition de carrière, et est aujourd’hui Directeur du Service Client d’un groupe du secteur de l’industrie. Il détaille les facteurs clés de succès dans sa recherche d’emploi et sa prise de poste.

Quels ont été les facteurs clés en phase de recherche ? 

Le facteur essentiel pour réussir est de ne pas rester seul. C’est une fausse croyance de penser que l’on va se mettre tout seul dans la bonne dynamique. L’accompagnement par un cabinet d’outplacement est essentiel pour avancer avec rythme, efficacité et positivité.

Il faut également accepter d’étudier sérieusement une opportunité sans à priori sur le secteur, le type de produit ou le marché. On peut parfois avoir de belles surprises et faire des rencontres essentielles pour avancer dans sa transition.

Et pour finir, je dirais qu’il faut être dans une démarche positive. Ne pas baisser les bras, pour continuer à avancer et pouvoir atteindre ses objectifs.

Quels ont été les facteurs clé pour réussir votre prise de poste ? 

En arrivant dans ma nouvelle entreprise, j’ai veillé à faire attention à la culture interne et à chaque salarié. Il est essentiel de prendre le temps d’échanger individuellement avec chacun pour créer la confiance et établir un contact positif.

J’ai également écouté les avis de chacun avant d’agir. Les personnes en poste ont un historique et une vision qui peuvent être intéressants à analyser avant de prendre des décisions.

Enfin, j’ai rapidement été force de propositions, j’ai apporté des idées et mis en place des actions concrètes pour démontrer ma valeur ajoutée.

Un conseil à donner aux coachés en transition ? 

Le monde est petit ! Vos collègues d’hier seront peut-être vos futurs clients, ou ceux qui vous recommanderont demain : soignez toujours votre image et votre réputation.

Témoignage de François Gauvrit, accompagné par Alixio Activ dans sa transition de carrière

Témoignage de François Gauvrit, accompagné par Alixio Activ dans sa transition de carrière

Après avoir travaillé presque 20 ans à la SPIE, notamment comme Directeur de Business Unit, et Directeur du Marketing et du Développement – Services B2B2C – Energy / Oil & Gas, François Gauvrit a été accompagné par les coachs Alixio Activ dans sa transition de carrière, et est aujourd’hui Directeur International Développement Commercial et Marketing chez SAMSIC Facility. Il revient sur son parcours et son expérience avec notre cabinet d’outplacement.

Une recherche d’emploi en pleine pandémie

Ayant débuté son accompagnement au début de la pandémie, François a dû faire face à la conjoncture inédite. « J’ai eu mes premiers échanges avec les coachs du cabinet au moment du premier confinement ! Il a donc fallu s’adapter aux contraintes sanitaires et envisager le coaching de manière différente » indique notre ancien coaché.

De plus, le confinement a entraîné l’impossibilité de se déplacer, et donc d’avoir des rendez-vous physiques formels et informels avec le réseau, les chasseurs de tête, les entreprises, etc. Il a donc fallu repenser la recherche d’emploi et s’adapter à un mode de fonctionnement 100% digital.

Malgré ces contraintes, François a su rester motivé et ne pas baisser les bras. Cette phase de confinement l’a incité à s’ouvrir encore davantage aux autres, à développer sa capacité à être apporteur d’idées, mais aussi et surtout à garder son enthousiasme, pour envisager l’avenir sous un angle positif.

Un coaching essentiel dans sa transition de carrière

Lorsque François a quitté son ancienne entreprise, la DRH lui a transmis les coordonnées de plusieurs cabinets d’outplacement. Après échanges avec ces derniers, il a choisi de faire confiance à Alixio Activ, et ce notamment pour son approche différenciante et convaincante. De plus, le feeling est tout de suite passé avec les membres du Cabinet.

Être épaulé dans sa recherche d’emploi par des coachs en outplacement a été un réel atout pour François. Les conseils des experts de l’outplacement lui ont permis de ne pas commettre d’impairs et d’adopter la bonne posture. De plus, au travers de différents ateliers collectifs et individuels, notre coaché a pu bénéficier de conseils techniques et d’un coaching professionnel et sur-mesure. Enfin, être intégré à une promotion, avec d’autres cadres dirigeants également en transition de carrière était un vrai plus. « Il y avait une belle solidarité et un véritable dynamisme au sein de ma promotion. Etant tous dans la même situation, nous avons pu nous entraider et nous soutenir. Des liens se sont créés et nous sommes d’ailleurs toujours en contact » raconte François.

Durant son outplacement, notre coaché a été suivi et guidé par deux coachs du cabinet, Claire et Amélie, avec l’aide desquelles il a pu retrouver un emploi. Leur soutien et leur expertise ont été essentiels durant sa période de recherche. Elles l’ont notamment aidé à garder espoir et à aller de l’avant. Il y a d’ailleurs une phrase très positive qu’elles lui ont dite et dont il se souvient encore : « François, nous en sommes certaines, tu trouveras ce qui te convient ! ». Elles ne pensaient pas si bien dire… ????

Une belle évolution de carrière avec un nouveau poste aux enjeux multiples

Les efforts et l’investissement de François pour retrouver un emploi n’ont pas été vains. En janvier dernier, notre coaché a décroché un emploi de Directeur International Développement Commercial et Marketing chez SAMSIC Facility. Ce poste, qui correspond à ce qu’il cherchait et qui lui permet de poursuivre son évolution de carrière, comporte de nombreux enjeux :

  • Contribuer au développement international de l’entreprise, en particulier au travers d’une politique Grands Comptes à structurer,
  • Structurer les process de développement,
  • Créer et ancrer une culture marketing opérationnelle et stratégique, pour concevoir les offres servicielles de demain,
  • Mettre en place une nouvelle organisation,
  • Manager et animer la transversalité,
  • Elaborer et déployer la politique « communication et innovation ».

« En plus de m’investir dans ces différentes missions, j’accorde une réelle importance au management de mes équipes. Il est essentiel pour moi de parvenir à mobiliser les collaborateurs et à les motiver autour d’une vision partagée, d’identifier et développer les talents de chacun, et de favoriser la diversité, tout en préservant la cohésion d’équipe » ajoute François.

Les conseils de François pour les cadres dirigeants en recherche d’emploi

« Si cela est possible, n’hésitez pas à vous faire accompagner par un cabinet d’outplacement, afin de bénéficier de conseils théoriques et pratiques. Et au-delà du coaching, cela vous permettra d’intégrer un groupe de personnes dans votre situation, ce qui vous aidera à rester motivé et à ne pas baisser les bras. Soyez conscient que cette démarche peut prendre du temps et qu’il vous faudra certainement patienter plusieurs mois avant de vous repositionner. C’est une course de fond qui commence, mais si vous vous investissez et que vous mettez toutes les chances de votre côté, vous finirez par retrouver un emploi à la hauteur de vos espérances ».

Découvrez comment François a su se réinventer pour trouver un emploi pendant la crise de la Covid-19 –>