Témoignage de Christophe R., accompagné par Alixio Activ dans sa transition de carrière

Témoignage de Christophe R., accompagné par Alixio Activ dans sa transition de carrière

Après avoir travaillé plusieurs années en tant que Directeur du Service Client dans le secteur pharmaceutique, Christophe a été accompagné par les coachs Alixio Activ dans sa transition de carrière, et est aujourd’hui Directeur du Service Client d’un groupe du secteur de l’industrie. Il détaille les facteurs clés de succès dans sa recherche d’emploi et sa prise de poste.

Quels ont été les facteurs clés en phase de recherche ? 

Le facteur essentiel pour réussir est de ne pas rester seul. C’est une fausse croyance de penser que l’on va se mettre tout seul dans la bonne dynamique. L’accompagnement par un cabinet d’outplacement est essentiel pour avancer avec rythme, efficacité et positivité.

Il faut également accepter d’étudier sérieusement une opportunité sans à priori sur le secteur, le type de produit ou le marché. On peut parfois avoir de belles surprises et faire des rencontres essentielles pour avancer dans sa transition.

Et pour finir, je dirais qu’il faut être dans une démarche positive. Ne pas baisser les bras, pour continuer à avancer et pouvoir atteindre ses objectifs.

Quels ont été les facteurs clé pour réussir votre prise de poste ? 

En arrivant dans ma nouvelle entreprise, j’ai veillé à faire attention à la culture interne et à chaque salarié. Il est essentiel de prendre le temps d’échanger individuellement avec chacun pour créer la confiance et établir un contact positif.

J’ai également écouté les avis de chacun avant d’agir. Les personnes en poste ont un historique et une vision qui peuvent être intéressants à analyser avant de prendre des décisions.

Enfin, j’ai rapidement été force de propositions, j’ai apporté des idées et mis en place des actions concrètes pour démontrer ma valeur ajoutée.

Un conseil à donner aux coachés en transition ? 

Le monde est petit ! Vos collègues d’hier seront peut-être vos futurs clients, ou ceux qui vous recommanderont demain : soignez toujours votre image et votre réputation.

Témoignage de François Gauvrit, accompagné par Alixio Activ dans sa transition de carrière

Témoignage de François Gauvrit, accompagné par Alixio Activ dans sa transition de carrière

Après avoir travaillé presque 20 ans à la SPIE, notamment comme Directeur de Business Unit, et Directeur du Marketing et du Développement – Services B2B2C – Energy / Oil & Gas, François Gauvrit a été accompagné par les coachs Alixio Activ dans sa transition de carrière, et est aujourd’hui Directeur International Développement Commercial et Marketing chez SAMSIC Facility. Il revient sur son parcours et son expérience avec notre cabinet d’outplacement.

Une recherche d’emploi en pleine pandémie

Ayant débuté son accompagnement au début de la pandémie, François a dû faire face à la conjoncture inédite. « J’ai eu mes premiers échanges avec les coachs du cabinet au moment du premier confinement ! Il a donc fallu s’adapter aux contraintes sanitaires et envisager le coaching de manière différente » indique notre ancien coaché.

De plus, le confinement a entraîné l’impossibilité de se déplacer, et donc d’avoir des rendez-vous physiques formels et informels avec le réseau, les chasseurs de tête, les entreprises, etc. Il a donc fallu repenser la recherche d’emploi et s’adapter à un mode de fonctionnement 100% digital.

Malgré ces contraintes, François a su rester motivé et ne pas baisser les bras. Cette phase de confinement l’a incité à s’ouvrir encore davantage aux autres, à développer sa capacité à être apporteur d’idées, mais aussi et surtout à garder son enthousiasme, pour envisager l’avenir sous un angle positif.

Un coaching essentiel dans sa transition de carrière

Lorsque François a quitté son ancienne entreprise, la DRH lui a transmis les coordonnées de plusieurs cabinets d’outplacement. Après échanges avec ces derniers, il a choisi de faire confiance à Alixio Activ, et ce notamment pour son approche différenciante et convaincante. De plus, le feeling est tout de suite passé avec les membres du Cabinet.

Être épaulé dans sa recherche d’emploi par des coachs en outplacement a été un réel atout pour François. Les conseils des experts de l’outplacement lui ont permis de ne pas commettre d’impairs et d’adopter la bonne posture. De plus, au travers de différents ateliers collectifs et individuels, notre coaché a pu bénéficier de conseils techniques et d’un coaching professionnel et sur-mesure. Enfin, être intégré à une promotion, avec d’autres cadres dirigeants également en transition de carrière était un vrai plus. « Il y avait une belle solidarité et un véritable dynamisme au sein de ma promotion. Etant tous dans la même situation, nous avons pu nous entraider et nous soutenir. Des liens se sont créés et nous sommes d’ailleurs toujours en contact » raconte François.

Durant son outplacement, notre coaché a été suivi et guidé par deux coachs du cabinet, Claire et Amélie, avec l’aide desquelles il a pu retrouver un emploi. Leur soutien et leur expertise ont été essentiels durant sa période de recherche. Elles l’ont notamment aidé à garder espoir et à aller de l’avant. Il y a d’ailleurs une phrase très positive qu’elles lui ont dite et dont il se souvient encore : « François, nous en sommes certaines, tu trouveras ce qui te convient ! ». Elles ne pensaient pas si bien dire… 😊

Une belle évolution de carrière avec un nouveau poste aux enjeux multiples

Les efforts et l’investissement de François pour retrouver un emploi n’ont pas été vains. En janvier dernier, notre coaché a décroché un emploi de Directeur International Développement Commercial et Marketing chez SAMSIC Facility. Ce poste, qui correspond à ce qu’il cherchait et qui lui permet de poursuivre son évolution de carrière, comporte de nombreux enjeux :

  • Contribuer au développement international de l’entreprise, en particulier au travers d’une politique Grands Comptes à structurer,
  • Structurer les process de développement,
  • Créer et ancrer une culture marketing opérationnelle et stratégique, pour concevoir les offres servicielles de demain,
  • Mettre en place une nouvelle organisation,
  • Manager et animer la transversalité,
  • Elaborer et déployer la politique « communication et innovation ».

« En plus de m’investir dans ces différentes missions, j’accorde une réelle importance au management de mes équipes. Il est essentiel pour moi de parvenir à mobiliser les collaborateurs et à les motiver autour d’une vision partagée, d’identifier et développer les talents de chacun, et de favoriser la diversité, tout en préservant la cohésion d’équipe » ajoute François.

Les conseils de François pour les cadres dirigeants en recherche d’emploi

« Si cela est possible, n’hésitez pas à vous faire accompagner par un cabinet d’outplacement, afin de bénéficier de conseils théoriques et pratiques. Et au-delà du coaching, cela vous permettra d’intégrer un groupe de personnes dans votre situation, ce qui vous aidera à rester motivé et à ne pas baisser les bras. Soyez conscient que cette démarche peut prendre du temps et qu’il vous faudra certainement patienter plusieurs mois avant de vous repositionner. C’est une course de fond qui commence, mais si vous vous investissez et que vous mettez toutes les chances de votre côté, vous finirez par retrouver un emploi à la hauteur de vos espérances ».

Découvrez comment François a su se réinventer pour trouver un emploi pendant la crise de la Covid-19 –>

Grégory Curien, coaché par Alixio Activ dans son évolution de carrière

Grégory Curien, coaché par Alixio Activ dans son évolution de carrière

Après avoir travaillé presque 20 ans chez 3M France, notamment comme Directeur de Business Unit, Grégory Curien a été accompagné par les coachs Alixio Activ pour faire évoluer sa carrière, et devenir Responsable Conseil et Accompagnement des entreprises chez Bpifrance.

Une évolution de carrière bien réfléchie

Au début de son accompagnement avec Alixio Activ, Grégory avait défini l’orientation qu’il voulait donner à sa carrière : intégrer une PME ou ETI française à un poste de CODIR pour l’accompagner dans sa transformation et son développement, notamment international. Rien ne le prédestinait donc à rejoindre Bpifrance, entreprise qu’il connaissait peu. Au fil des échanges avec le cabinet d’outplacement, il a pu affiner son choix et découvrir ce vers quoi il voulait vraiment aller.

« Je n’avais pas pour ambition de rejoindre une entreprise comme Bpifrance. Pourtant, au fil des échanges avec Alixio Activ, et après avoir rencontré les équipes de Bpifrance, l’évidence m’est apparue et l’idée a fait son chemin : je n’allais pas intégrer une entreprise française pour l’accompagner dans son développement, mais rejoindre celle qui joue ce rôle de facilitateur et de catalyseur au sein de l’ensemble de l’écosystème économique français » se souvient Grégory.

Cet été, à la suite du travail fait sur lui-même avec l’aide d’Alixio Activ, notre coaché a donc intégré la direction Accompagnement de Bpifrance, pour accompagner les dirigeants d’entreprises françaises, de tous types et toutes tailles, dans leur développement et leur transformation.

« Ce poste me permet d’assouvir complètement ma recherche de sens, de me sentir utile et d’intégrer le cœur du moteur d’un écosystème (l’industrie française) dans lequel je souhaitais évoluer » ajoute-t-il. 

Un accompagnement essentiel pour avancer

Claire Sillam, sa coach Alixio Activ, l’a accompagné dans toutes les étapes de cette transition et l’a aidé à y voir clair. Elle lui a permis de formuler son désir d’évolution de carrière et d’élargir le champ des possibles.

Pour Grégory, la première étape était simple et pourtant très dure à formaliser : exprimer son projet de la façon la plus précise possible (secteur, type de société, poste…). En parallèle, il a réalisé une profonde introspection pour analyser ses forces, ses motivations, ses envies et ses attentes. Cela lui a permis d’y voir plus clair et de mettre le doigt sur ce qu’il voulait vraiment.

« Si la première étape était nécessaire, c’est finalement la seconde qui m’a ouvert l’esprit. Non je ne voulais pas plus d’argent, ni faire la même chose en mieux. Ce que je voulais, c’était partager. J’étais prêt à faire un nouveau métier (le conseil), dans un nouvel environnement (semi-public) et je me suis convaincu peu à peu de la pertinence de ce choix. Ce qui n’était pas rien pour un esprit qui ne se caractérise pas par sa confiance en soi et sa capacité à se sentir légitime » indique Grégory.

Puis, Alixio Activ a joué un rôle important pour Grégory, en l’aidant à avoir plus confiance en lui. « Le cabinet m’a rassuré sur mes compétences et m’a aidé à progresser, notamment lors des différentes phases d’entretiens. Tout au long de mon accompagnement, ma coach m’a challengé, toujours avec bienveillance, pour m’assurer que mon choix était bien pertinent » précise Grégory.

Un nouveau souffle dans sa carrière

« J’ai du mal à valoriser l’impalpable, je suis un homme de faits. Pourtant, j’ai pris un poste cet été qui va au-delà de tout ce dont j’aurais pu rêver : du sens, de l’intérêt général, une richesse infinie, le cœur d’un écosystème qui me passionne et dans lequel je me projette, des profils passionnants en interne et en externe (les dirigeants que j’accompagne), et surtout une structure épatante, dont j’embrasse totalement le slogan : le meilleur du privé, le meilleur du public » ajoute Grégory.

Grâce à cet outplacement, notre coaché a décroché un poste vers lequel il n’aurait pas osé se tourner avant, et dans lequel il est pleinement épanoui. « Avec le recul, je me rends compte que l’accompagnement d’Alixio Activ a été plus que pertinent et efficace. Il m’a aidé dans l’évolution de ma carrière et m’a permis de lui donner un nouveau souffle » conclut Grégory.

Le conseil de Grégory aux personnes en recherche d’emploi

« Comme me l’a dit une des coachs Alixio Activ, ce temps d’arrêt / de réflexion / d’introspection devrait être obligatoire à un moment de sa carrière. Il est trop facile de se laisser porter, sans réfléchir, et il est tentant de reprendre le plus vite possible un autre poste. Mais, si on a l’opportunité ou les moyens de prendre le temps de la réflexion, cela peut ouvrir de nombreuses portes. Et pour cela, Alixio Activ peut vous aider ».

Pierre Combes : j’ai retrouvé un emploi pendant le confinement

Pierre Combes : j’ai retrouvé un emploi pendant le confinement

Comme de nombreux coachés du cabinet Alixio Activ, Pierre Combes a trouvé un emploi durant la période du confinement. Il revient sur ce recrutement 100% virtuel et nous explique comment son réseau et son coach carrière Alixio Activ lui ont permis d’être embauché en cette période si particulière.

Comment ai-je activé mon réseau pendant cette période de confinement ?

Contre toutes attentes, le confinement fut opportun pour créer des échanges intéressants. Cette période unique a offert des disponibilités en termes d’écoute et de joignabilité des interlocuteurs. Chacun étant confiné chez soi, le rythme du quotidien et les contacts habituels se sont ralentis. L’état d’esprit était à la bienveillance. On se souciait de l’autre et on prenait des nouvelles.

Durant le confinement, il était donc plus facile d’avoir des échanges avec le réseau, mais également de rentrer en contact avec plusieurs chasseurs de tête. Ces derniers ont profité de cette période un peu plus calme pour réaliser des entretiens exploratoires, afin d’anticiper les besoins en cas de reprise d’activité. Les problématiques de recrutement après la crise de 2008 sont encore dans la mémoire de certains.

Comment le coaching carrière Alixio Activ m’a-t-il aidé dans ma recherche d’emploi en virtuel ?

L’accompagnement Alixio Activ est triple et c’est ce qui fait sa force :
– Des ateliers de groupe permettant l’émulation collective, le soutien de pairs et l’entretien d’un esprit « familial » au sein du cabinet,
– Un coaching individuel orienté à la fois sur l’engagement professionnel, mais aussi sur la personnalité et les soft skills,
– Un travail personnel enrichissant qui demande un investissement important. On ne s’ennuie pas chez Alixio Activ !

Enfin, le rythme donné par le cabinet d’outplacement et la dynamique « imposée » par les coachs sont des atouts dans la mobilisation, la motivation et l’amélioration de la confiance en soi, notamment dans le cadre d’un recrutement 100% virtuel.

Quels ont été les points positifs et les limites d’un recrutement 100% virtuel ?

Être recruter en virtuel a eu plusieurs aspects positifs :
– la disponibilité des acteurs en termes de temps et de liberté d’esprit,
– des entretiens moins rigides, tant sur la forme que sur le fond, plus détendus, plus naturels (certainement lié au fait d’être chacun chez soi),
– la rapidité et la facilité pour enchaîner les entretiens avec les différents interlocuteurs.

Mais, j’ai également été confronté à plusieurs limites dans ma recherche d’emploi 100% virtuelle :
– la difficulté à percevoir le non verbal : la gestuelle est quasiment invisible,
– la complexité à rester concentrer sur la caméra pour garder le regard sur son interlocuteur,
– la petite gêne que l’on peut ressentir quand on se rencontre « pour de vrai » après le confinement.

Je préciserais que, comme tout exercice, la recherche d’emploi 100% digitale demande une sérieuse préparation (logistique, environnement (bruit, téléphone…), luminosité, arrière-plan derrière soi…)

Quels sont les 5 conseils que je pourrais donner pour optimiser une recherche d’emploi ?

1. Avoir un « esprit de guerrier », être actif au maximum : programmer des alertes mails, contacter les chasseurs de tête, appeler les membres de son réseau, faire de LinkedIn son meilleur ami,  etc.
2. Instaurer une « morning routine » : planifier au minimum une action par ½ journée pour les jours où la motivation est en baisse.
3. Conserver un RDV hebdomadaire avec son coach Alixio Activ. Ce point est très important pour rester dynamique et motivé !
4. S’aérer la tête régulièrement avec une activité sportive ou culturelle.
5. Garder confiance en soi, rester calme et être patient.

Témoignage de François, coaché en recherche active pendant la crise du Covid-19

Témoignage de François, coaché en recherche active pendant la crise du Covid-19

Que l’on soit en poste ou en recherche active, la crise actuelle nous pousse à réinventer notre manière de fonctionner et d’envisager l’avenir.
Afin de se recentrer sur les points positifs de cette situation inédite pour sa recherche d’emploi, François, coaché Alixio Activ, s’est prêté au jeu des questions/réponses de l’infographie « En poste ou en recherche d’emploi : quelques questions pour positiver et préparer l’après ».

Qu’est ce qui change dans ma recherche d’emploi pour un poste de Directeur du Développement et de Business Unit ? Quels sont les points positifs et les limites de cette période pour l’évolution de mon métier ?

Cette situation engendre forcément des aspects négatifs. La perspective de retrouver rapidement un emploi s’est éloignée. Il semble évident, exception faite de certains cas spécifiques (arrêts maladie, départs anticipés à la retraite, profils de crise …), que les entreprises vont diminuer leurs embauches en CDI.

De plus, le confinement a entraîné l’impossibilité de se déplacer, et donc d’avoir des rendez-vous physiques formels et informels avec le réseau, les chasseurs de tête, les entreprises, etc.

Enfin, en cette période de crise, les fonctions « marketing et développement » risquent de plus souffrir que certaines autres. Il y a fort à parier qu’on assistera à une diminution des budgets de recrutement et donc au gel des embauches.

Malgré ces aspects négatifs, cette crise inclut également des bénéfices dans ma recherche d’emploi. Les commerciaux en poste, qui étaient dans une certaine routine, risquent de ne pas être en mesure de se remettre en question. Pour les entreprises, il va falloir trouver des personnes disponibles, prêtes à la mobilité, plus agiles et ayant une capacité de prise de recul et de hauteur. La vision nouvelle des experts disponibles sur le marché de l’emploi sera un plus !

Qu’est-ce que j’ai découvert dans mon réseau ? Comment l’ai-je abordé ?

Durant le confinement, les membres de mon réseau avaient plus de temps et étaient donc plus accessibles. J’ai découvert des personnes plus ouvertes, avec un réel besoin d’échanger, de se sociabiliser. Chacun était plus attentif à l’autre. « L’ice Breaker » s’est imposé comme une évidence.

Cela a également été possible grâce aux outils de visio conférence, qui ont rendu les rendez-vous plus faciles et moins contraignants, nous permettant d’échanger sans nous déplacer.

Malgré tout, j’ai constaté beaucoup d’inquiétude au sein de mon réseau. Peu de personnes envisagent l’avenir sereinement. La crise étant internationale, même l’export n’est pas une source de positivisme.

Quoi qu’il en soit, pour aborder son réseau en cette période délicate, l’empathie est  indispensable. Les personnes sont inquiètes et certaines sont directement touchées par des décès ou des malades dans leur entourage.

Quelles sont les 3 premières actions que je vais entreprendre maintenant que le confinement est terminé ?

Pour garder le contact, je vais proposer des rendez-vous physiques et aller à la rencontre des personnes.
Je vais également proposer à certains membres de mon réseau de faire du sport pour recréer de la proximité.
Enfin, je vais consacrer du temps aux personnes qui ont été particulièrement seules.

Comment vais-je pouvoir être force de proposition vis-à-vis des employeurs potentiels sur la nouvelle approche de mon métier ?

En les écoutant, en identifiant leurs principales préoccupations, afin de mettre en évidence mon offre de service et ma valeur ajoutée. L’idée est de présenter mon profil comme une solution. Certains auront failli pendant la crise, il faudra aborder les entretiens avec calme et sang-froid.

Sur un marché de l’emploi « tendu », quelles concessions ou nouvelles offres puis-je faire ? Et avec quelle valeur ajoutée, quels outils de communication autre que mon CV ?

Je suis prêt à m’adapter contractuellement, à accepter des missions de conseil, en y associant des KPI pour montrer ma volonté de m’inscrire dans une forme de solidarité pour réussir. Ces missions se transformeront peut-être par la suite en CDI.

Concernant les outils, je compte étudier les vecteurs de communication comme Twitter pour me démarquer, travailler mon personal branding et développer mon réseau professionnel.

Comment vais-je « mettre en avant » ce que j’ai fait durant cette période de confinement et montrer de quelle manière j’ai su en tirer des bénéfices concrets ?

J’évoquerai mon expérience d’animateur de ma promotion Alumni d’Alixio Activ. Dans cette démarche, ma volonté était de maintenir la cohésion du groupe au travers de l’écoute, la parole et le pragmatisme de sujets communs à traiter ensemble. Mes collègues m’ont très vite trouvé légitime dans ce rôle.
J’indiquerai avoir également coaché plusieurs membres de ma famille, qui m’auront découvert sous un nouvel angle.

En résumé, j’expliquerai que le confinement m’a permis de m’ouvrir encore davantage aux autres, de développer ma capacité à être apporteur d’idées glanées au fil des discussions, mais aussi et surtout de garder mon enthousiasme et de positiver l’avenir.

Le mot des coachés : Nacer Zorgani nous parle de son accompagnement

Le mot des coachés : Nacer Zorgani nous parle de son accompagnement

Nacer Zorgani, spécialiste Stratégie & Développement est coaché par Alixio Activ. Il nous livre son témoignage sur son accompagnement et les valeurs véhiculées par le cabinet. Mal voyant, Nacer bénéficie de techniques de coaching adaptées et d’un accompagnement sur mesure, comme tous les autres coachés.

« Intimement convaincu que l’Inclusion Socio-professionnelle et la Diversité managériale doivent être décrétées et incarnées par des actes plutôt que des postures, j’ai pu trouver chez Alixio Activ en la personne de Catherine, de ses talentueux Coachs et du réseau d’Alumni, plus que des professionnels, mais bien des leaders, humanistes et dynamiques, capables d’entendre et d’encenser l’Altérité.

Au travers d’une démarche personnalisée et une construction collective, sans se focaliser une seule seconde sur mes différences et les limites prétendues que m’imposerait le handicap, Catherine m’a permis de révéler mon potentiel et l’étendue de ce qu’il m’était possible de faire, tout comme les Coachs et les Accompagnés m’ont permis de retrouver du sens, de la prise de recul, et un positionnement pragmatique et sensible aux autres.

Un Cabinet atypique, pour des profils et des parcours atypiques, être atypique, étant ici, source de valeur créatrice et élément de différenciation. Et dans cet environnement valorisant, je suis d’autant plus fier et extrêmement honoré qu’Alixio Activ accompagne et soutienne une autre « Handicapable », et laquelle s’il vous plait : Nantenin KEITA, Championne Paralympique et RH chez Malakoff-Mederic qui représentera la France en Athlétisme sur la distance du 400m aux JO de Tokyo 2020, parce que pour elle, pour Alixio Activ, pour Catherine, pour les coachs, et comme pour moi-même : Sky is the limit ! »

Découvrez un témoignage de Nacer, lors de la Cérémonie des TOP 10 de la Diversité organisée par la Fondation Mozaïk, sous le haut-patronage de Monsieur le Ministre Bruno LE MAIRE, du Président Fondateur de Mozaïk Rh, Saïd HAMMOUCHE et du Président du Comité Stratégique d’Orientation de la Fondation, Kiryl COURBOIN, Président de JP MORGAN  France Benelux & Europe du Sud.

Cliquez sur l’image pour découvrir la vidéo